Acuité visuelle

Les yeux sont directement exposés aux rayonnements ultraviolets, écrans de télévision, ordinateurs... producteurs anarchiques de radicaux libres. Les lésions radicalaires s’accumulent sachant que la rétine est striée d’un grand nombre de cellules nerveuses à couche grasse protectrice. Si la majeure partie des rayons ultraviolets est absorbée par la cornée, la lumière spectrale bleue, polarisée par le pigment jaune de la macula, pénètre plus profondément et attaque la rétine. Les rayonnements à l’origine de radicaux libres et de formes oxydées d’oxygène entraînent une peroxydation lipidique de la membrane rétinienne et cristalline. Les lésions de la macula et des cellules photoréceptrices engendrent une dégénérescence maculaire irrémédiable, une diminution de l’acuité visuelle, puis la cataracte.

Composants actifs:

La Vitamine C extraite du Malpighia punicifolia (Acérola):
  • Hydrosoluble, indispensable aux mécanismes d’intégrité fonctionnelle, protège le cristallin de l’oxydation photochimique.
  • Assure la formation du collagène, préserve l’intégrité capillaire du tissu oculaire et stimule le système immunitaire par ses propriétés antioxydantes.

La Vitamine E:
  • Liposoluble, indispensable aux membranes phospholipides de l’œil, notamment la sclérotique et la rétine et évite l’oxydation de l’acide linoléique conjugué.

L’anthocyanoside, riche en delphinidol converti par l’organisme en rhodopsine, du Vaccinium Myrtillus (Myrtille):
  • Protège la rétine des rayonnements solaires.
  • Améliore la microcirculation intraoculaire en régénérant les membranes vasculaires
  • Stimule la régénération du pourpre rétinien.
  • Améliore la vision nocturne et crépusculaire.
  • Contribue à une plus grande vivacité des photorécepteurs.
  • Antiseptique, bactéricide, antiradicalaire, antiagrégant plaquettaire.

Les huit unités isopréniques pentadiènes du bêta-Carotène :
  • Un caroténoïde antioxydant puissant permettant à l’organisme de synthétiser la vitamine A, surnommée rétinol (nourrir la rétine).
  • Cette isomérie de la chaîne isoprénique est impliquée dans la synthèse des pigments, intervenant dans la formation des photopiles dans les cellules nerveuses.
  • Synthétise, avec l’opsine, la rhodopsine, un pigment protéique photosensible fondamental à la sensibilité lumineuse.

L’ Acide Hyaluronique:
  • Glycosaminoglycane lubrifiant et viscoélastique, à la fois rhéologique, en s’adaptant aux contraintes et déformations, hygroscopique et mucomimétique.

Le lycopène du Lycopersicon Esculentum (Tomate) :
  • Pigment liposoluble soutient l’organisme lors de fatigues oculaires, ce tétraterpène améliore la vision centrale (largement utilisé lors de maladies dégénératives)
  • Par sa liposolubilité, ce caroténoïde est le plus puissant éradicateur d’atomes d’oxygène intracellulaires initiateurs de radicaux libres.

La lutéine et la zéaxanthine du Calendula Officinalis (Soucis des Champs):
  • Qualités polarisantes et stimulantes, améliorent l’acuité visuelle, accentuent la vision nocturne et l’adaptation à l’obscurité.
  • Particulièrement concentrées dans la partie centrale de la rétine, appelée macula lutea, responsable de la vision centrale, mais se retrouve également dans le cristallin et la rétine de l’oeil. La zéaxanthine, un isomère de la lutéine, épaissit le pigment maculaire.
  • Protègent la rétine contre l’effet oxydant des rayons lumineux de courtes longueurs d’onde à grand pouvoir de pénétration, en particulier les rayons bleus et ultraviolets.

Références: