AMYLASE
Indispensable à la digestion en réduisant les hydrates de carbone en petites molécules : les disaccharides et les monosaccharides, tel que le glucose. D’une importance capitale puisqu’il s’agit d’une source immédiate d’énergie pour l’organisme. La nature physico-chimique des différents types d’hydrates de carbone conditionne leur absorption intestinale. Les amidons sont donc des polysaccharides végétaux assimilés à des substances de réserve. Après hydrolysation enzymatique, et présents dans les tissus végétaux sous forme de granules intracellulaires denses, ces amidons représentent la principale source calorifi que de l’alimentation humaine et sont constitués d’un mélange variable de molécules composés d’unités alpha-D-glucose, d’amylose et d’amylopectine. Le Catalyst C89 est constitué en stylobate par de l’amidon de riz, principal initiateur d’amylopectine. Cet amylose est un polymère linéaire dans lequel les résidus glucosiques sont rattachés par des liaisons alpha-1,4, des liaisons d’hydrogène existantes entre les groupements hydroxyles. L’amylopectine est un polymère ramifi é d’uni- tés D-glucose reliées par des liaisons de type alpha-1,4 et alpha-1,6, des liaisons covalentes entre les unités glucosiques contenues dans les hydrates de carbone, formant les points d’embranchement, et présentant un degré de cristallinité bien inférieur à celui de l’amylose.


L’ alpha-amylase hydrolyse les liens alpha-1,4 de l’amidon pour former des dextrines, des oligosaccharides, des monosaccharides, du maltose (maltodextrines) et du glucose. Bon nombre d’alpha-amylases sont des métalloenzymes requérant des ions de calcium (Ca2+) pour leur activité, leur stabilité et leur intégrité structurelle. Parmi les différentes sources, le Catalyst C89 a sélectionné les enzymes exocellulaires produites par le Bacillus Amyloliquefacien pour sa stabilité et son efficience amylasique. Les sites de liaison du substrat et la localisation des régions catalytiques déterminent la spécificité du substrat, la longueur des fragments d’oligosaccharides relâchés après l’hydrolyse et le profil du produit final.