Anxiété

L’anxiété est pour la psychiatrie phénoménologique biologique et comportementale, un état d’alerte, de tension psychologique et somatique, en rapport avec un sentiment désagréable, et parfois étouffant, de peurs, d’inquiétude. Des manifestations physiologiques peuvent accompagner l’état d’anxiété : vertiges, nausées, palpitations, difficultés à respirer, contrition de la poitrine, transpiration, insomnies... Lorsque l’anxiété est sans objet, ou disproportionnée, il s’agira de troubles anxieux, un état pathologique dans lequel l’individu parvient mal à maîtriser son anxiété, celle-ci peut devenir chronique. Ces troubles concernent près de 30% de la population.
La Commission E, l’ESCOP et l’Organisation Mondiale de la Santé reconnaissent l’usage de la valériane et du passiflore dans le traitement de l’agitation nerveuse, de l’anxiété et dans le traitement symptomatique des états neurotoniques des adultes et des enfants qui en découlent.

Composants actifs

L’acide valérique (acide sesquiterpénique) de la Valeriane Officinalis (Valériane) exempte de valépotriates (non recommandé en cas de grossesse ou d’allaitement):
  • Endigue notablement l’excès d’émotivité et d’irritabilité nerveuse par sa grande affinité aux récepteurs GABA.
  • Activité sédative sans effet de somnolence, indiqué dans le traitement symptomatique des états neurotoniques.
  • Anxiolytique reconnu lors de dystonies neurovégétatives, d’états névrotiques ou de strictions précordiales.
  • Engendre une meilleure récupération mentale et un sommeil de qualité.

Les alcaloïdes (protopine et pavines) de l’Eschscholzia Californica (Pavot Jaune de Californie):
  • Excellente activité neurovégétative de type alphasympathique.
  • Propriétés positives et lénifiantes lors d’indifférences affectives et de nervosités émotionnelles. Désinhibiteur.
  • Activité psychotrope lors de troubles psychosomatiques, excellent traitement lors de migraines.

Les alcaloïdes indoles (flavonoïdes et glucosides) du Passiflora Incarnata (Passiflore):
  • Contribuent à une meilleure gestion de la nervosité, de l’agitation et de l’irritabilité.
  • Améliorent l’innervation régulatrice des fonctions végétatives de l’organisme. Excellents régulateurs en conditions hypotensives.
  • Neurosédatifs et antispasmodiquse notamment par ses alcaloïdes indoliques à noyau bêta-carboline.
  • La passicol, l’une des composantes de la passiflore, développe une activité antimicrobienne et antifongique.

L’hypéricine de l’Hypericum Perforatum (Millepertuis), antistress et antidépresseur dépourvu d’effets sédatifs:
  • Inhibiteur de la recapture de sérotonine, un promoteur d’enthousiasme et d’initiatives, participant intensément à la bonne humeur.
  • Par l’inhibition d’une enzyme cérébrale, la monoamino-oxydase, l’hypericine accroît les concentrations de sérotonine et de dopamine, des neurotransmetteurs agissant comme régulateurs psychiques.
  • Influence la synthèse de la mélatonine, améliorant significativement l’endormissement et la qualité du sommeil.

La L-Tyrosine:
  • L’organisme convertit cet acide-aminé en norépinéphrine, puis en dopamine. Si ce neurotransmetteur est primordial à la bonne humeur et à la motivation, la dopamine est également un puissant incitant à une meilleure vigilance, attention et mémorisation.
  • Précurseur des catécholamines, notamment l’adrénaline et la noradrénaline. Ces derniers sont les promoteurs de l’activité, de l’éveil et réduisent la sensation de faim. Leur déficience entraîne : baisse de la perception des contrastes visuels, de la concentration, de la libido, de la motivation, de la mémorisation, mais également de l’asthénie psychique, des ralentissements psychomoteurs, de l’hypersomnie.

Références: