Diurèse masculine, prostate

La prostate : une glande exocrine du système reproductif masculin, située aux côtés de l’urètre, dont les fonctions primaires sont de stocker et secréter un fluide clair qui constitue jusqu’un tiers du volume du sperme est constituée, notamment, de muscles lisses expulsant le sperme pendant l’éjaculation. Un dysfonctionnement peut mener à l’impotence et à l’hypospermie. La prostatite engendre une hypertrophie bénigne de la prostate resserrant l’urètre et rendant les mictions difficiles et douloureuses. La prolifération d’Escherichia coli, et autres bactéries urogénitales engendrent la pyélonéphrite aigüe et de véritables brûlures durant la miction - Les foyers infectieux prostatiques engendrent des infections ORL et dentaires. L’hyperplasie bénigne de la prostate touche un grand pourcentage d’hommes de plus de 50-60 ans. La testostérone, produite par les testicules, atteint la prostate où elle est transformée en dihydrotestostérone (DHT) par une des formes de la 5-alpha-réductase. La DHT se lie aux récepteurs androgéniques de la prostate et provoque la synthèse protéique et la division cellulaire. La prostate s’élargit lentement dans un espace restreint, comprimant l’urètre, et engendrant des mictions fréquentes, douloureuses, à faible écoulement, par projections.

Composants actifs:

Les lignanes et les sécoisolaricirésinols diglucosides, composés phénoliques des graines de Linum Usitatissimum (graine le Lin) :
  • Inhibent l’enzyme transformant la testostérone en dihydrotestostérone, une hormone qui augmente le risque de l’hypertrophie de la prostate.
  • Certaines bactéries intestinales transforment les lignanes en composés hormonaux apparentés aux œstrogènes (entérodiol et entérolactone).
  • 3 mécanismes par lesquels les lignanes agissent sur l’hypertrophie bénigne de la prostate: • Les lignanes se lient aux récepteurs œstrogéniques mammaires stimulant la synthèse de protéines fixatrices de testostérone au niveau du foie.Le taux de testostérone libre diminue réduisant également sa conversion en DHT responsable de l’hypertrophie de la prostate.
  • La transformation bactérienne de l’entérolactone des lignanes inhibe jusqu’à 80% l’activité de la 5-alpha-réductase en s’y fixant d’une manière sélective et irréversible bloquant la conversion de la testostérone en DHT.
  • L’aromatase convertit la testostérone en œstradiol, ces œstrogènes libres, en excès, sont la cause du gonflement de la prostate, de même, l’hydroxystéroïde déshydrogénase produit également de l’œstradiol. Les lignanes inhibent ces deux activités enzymatiques, l’organisme produit moins d’oestrogènes (oestradiol) conservant un taux plus élevé de testostérone. En réduisant les concentrations œstrogéniques, les lignanes parviennent à combattre les tumeurs œstrogéno-dépendantes. L’inhibition sélective de la production d’œstrogènes libres par un inhibiteur enzymatique est une stratégie efficace de traitement des cancers hormonodépendants.

La cucurbitine, un acide-aminé dérivé de la pyrrolidine du Cucurbita Pepo (Pépins de Courges):
  • Améliore l’évacuation urinaire en inhibant la 5-a-testostérone réductase potentialisant les propriétés des lignanes.

Les composés liposteroliques du Serenoa Repens Bartram (Saw Palmetto):
  • Propriétés semblables à la finastéride, sans effets secondaires, lors d’hyperplasie bénigne de la prostate.
  • L’inhibition des formes des 5-alpha-reductases, sans réduction de la capacité cellulaire à sécréter de l’antigène prostatique spécifique, et l’interférence de la dihydrotestostérone, par sa liaison au récepteur des androgènes, engendrent une action comparable aux alpha antagonistes ou alpha-bloquants. Ces composés sont donc très efficaces lors d’adénomes prostatiques.
  • Soutiennent la décontraction pelvienne et incitent à des mictions ponctuelles en relaxant les muscles lisses.
  • La Commission E a jugé le Saw palmetto sûr et efficace contre les problèmes urinaires dans l’hypertrophie bénigne de la prostate stades 1 et 2.

Recherche phyto: