Jambes lourdes, varices

Les veines sont pourvues d’une multitude de valvules qui s’inclinent dans une seule direction, obligeant le sang pauvre en oxygène à circuler, à sens unique, vers le cœur. Lorsque ces canaux perdent de leur élasticité, se dilatent, le sang stagne par endroits affaiblissant les valvules avant d’entamer l’intégrité des parois veineuses, celles-ci deviennent perméables et laissent échapper des fluides hématiques provoquant des gonflements inconfortables et souvent douloureux. À long terme, ces varicosités évoluent en varices et ulcères variqueux. Ces insuffisances veineuses sont également à l’origine de la couperose, d’inflammations hémorroïdes, de thromboses, d’eczéma variqueux .

Composants actifs:

L’aéscine et les hétérosides coumariniques de l’Aesculus Hippocastanum (Marronnier d’Inde):
  • Mélange de saponines renforçant l’imperméabilité et la résistance des canaux capillaires. Excellente alternative aux hydroxyéthylrutosides.
  • Antihémorragiques, anti-inflammatoires et décongestionnants, endiguent l’apparition de varices, réduisent le risque de phlébites.
  • Indispensables à une circulation sanguine stable par une activité semblable à la vitamine P.

La rutine et les bioflavonoïdes du Fagopyrum Esculentum (graine de Sarrasin):
  • Une pseudocéréale, n’appartenant pas à la famille des graminées, exempte de gluten et plus riche en protéines. Une des meilleures sources naturelles de rutine.
  • Action vasoconstrictrice et vasoprotectrice, favorisant de meilleures dispositions valvaires en réduisant la fragilité et la perméabilité des capillaires.
  • Les bioflavonoïdes améliorent l’action de la vitamine C en augmentant son absorption et en retardant son élimination.
  • La rutine, chimiquement très proche de la quercétine, possède des propriétés antioxydantes, anti-inflammatoires, vasoprotectrices et antithrombotiques.

Les ruscogénines, des glycosides stéroïdiens, des racines de Ruscus Aculeatus (Petit-Houx ou Fragon):
  • Diurétiques et vasoconstricteurs en raffermissant les parois capillaires soumises à pression et en stimulant leurs propriétés antipercolantes.
  • Antioedémateux et constricteurs (action anticrampe).
  • Émollients, en favorisant l’amollissement, le relâchement des tissus organiques enflammés.

Les oligomères-proanthocyanidines (OPC) du Vitis Vinifera (pépins de raisins de la Vigne Rouge):
  • Toniques veineux aux propriétés astringente et vasoconstrictrice, renforçant l’imperméabilité capillaire et régularisant le retour veineux.
  • Stabilisateurs du collagène pour parfaire l’élasticité cutanée, endiguant les facteurs de l’insuffisance veineuse.
  • Action antioxydante.

Les tanins des feuilles d’Hamamelis Virginiana:
  • Tanins hydrosolubles fortement astringents, tels que les proanthocyanidines et les catéchines, raffermissent et protègent les parois veineuses.
  • Activité anti-inflammatoire et hémostatique, cicatrisant les tuméfactions résiduelles.
  • La Commission Européenne et l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) reconnaissent l’usage de l’Hamamelis dans les traitements des blessures mineures, des varices et hémorroïdes et plus généralement lors d’inflammations locales de la peau et des muqueuses.

Références: